Les femmes et la liquidation du système esclavagiste à la Martinique, 1848–1852

TitleLes femmes et la liquidation du système esclavagiste à la Martinique, 1848–1852
Publication TypeBook
Year of Publication1998
AuthorsPago, Gilbert
Number of Pages228
PublisherIbis Rouge
CityPetit-Bourg, Guadeloupe
Abstract

 

The period from 1848 to 1852 corresponds to one of the important moments in the history of Martinique and is experienced as such by its population. For three-quarters of the population, the transition from servitude to liberty and access to citizenship. This period magnified in the popular consciousness, paradoxically is little known. The actors of this great page of social history, besides the figures of prow, have been little studied in their collective approach. Gilbert Pago made the choice to apprehend the Martinican women of this mid-nineteenth century as a heterogeneous social group that is neither a fixed, natural and eternal entity. He tried to grasp them as the product of a historical evolution, that is to say, creating an unstable identity in perpetual evolution. What new equilibrium did Martinique women establish in the period of liquidation of the slave system? How can one explain that emancipation did not lead to a considerable advance in the status of women in Martinique, when women were very present on the decisive stages? How did the achievements of this period constitute points of support for later periods and for women? Is there not in the re-visit of these 4 years, a source of knowledge useful for the aspirations of women today? [Translation]

La période de 1848 à 1852 correspond à un des moments importants de l'histoire de la Martinique et est vécue comme tel par sa population. Ce fut pour les trois quarts de la population, le passage de l'état de servitude à celui de la liberté et aussi l'accès au statut de citoyens. Cette époque magnifiée dans la conscience populaire, paradoxalement est mal connue. Les acteurs de cette grande page d'histoire sociale, en dehors des figures de proue, ont été peu étudiés dans leur démarche collective.

Gilbert Pago a fait le choix d'appréhender les femmes martiniquaises de ce milieu du XIXe siècle comme un groupe social hétérogène qui n'est ni une entité figée, naturelle et éternelle. Il a tenté de les saisir comme le produit d'une évolution historique, c'est à dire se créant une identité instable en perpétuelle évolution. Quel nouvel équilibre les femmes martiniquaises sont parvenues à établir dans la période de liquidation du système esclavagiste ? Comment expliquer que l'émancipation n'a pas débouché sur une avancée considérable de la condition féminine à la Martinique, alors que les femmes ont été très présentes sur les scènes décisives ? En quoi les acquis de cette époque ont constitué des points d'appui pour les périodes ultérieures et pour les femmes ? N'y a-t-il pas dans la re-visite de ces 4 années, une source de connaissances utiles pour les aspirations de femmes d'aujourd'hui ? [Publisher's Website]

Translated TitleWomen and the Liquidation of the Slave System in Martinique 1848-1852
Entry by GWC Assistants / Work by GWC Assistants : 

Type of Literature:

Time Period:

Countries:

Library Location: 
Call Number: 
44267150

Library: